Ne manquez pas ce qui suit
Ne manquez pas ce qui suit Préparez-vous à
l'étape suivante

Kim, Kaan, Roel, Yohan, Claudio, Fernando, Masaharu.
Des histoires encore à écrire qui n'attendent que d'être lues.

Préparez-vous à l'étape suivante Inscrivez-vous à la lettre d'informations pour vous tenir au courant des dernières actualités et recevoir les communications de Police.
An error has occurred, check that all fields have been entered correctly or if the email address already exists.
*champs obligatoires
Merci de vous être inscrit Nous vous informerons de la parution du prochain chapitre de "Leaps of Faith".
chapitre 01
Ce n'est pas en fuyant vos problèmes
que vous pourrez les résoudre.
Claudio
chapitre 02
J'ai étudié la mode,
et maintenant, j'essaye d'innover.
Kim
chapitre 03
J'ai ainsi décidé de
donner une chance à ma ville.
Kaan
chapitre 04
Soyez prêt à tout sacrifier
pour votre bonheur
Fernando
chapitre 05
À force de persévérance,
j'ai surmonté mes craintes.
Hyoungtae Yohan
chapitre 06
Pour vivre votre passion,
faites en une priorité.
Nicoletta
chapitre 07
Ne remets pas à demain ce
que tu peux faire aujourd'hui.
Roel
chapitre 08
Travailler avec efficacité
Masaharu
chapitre 09
A force de persévérance, j'ai surmonté mes difficultés.
Ibby
chapitre 010
Je suis seul maître de mon destin.
Jakub
A travers cette action
je voulais apporter
ma une contribution
à la vie de ma cité.
une histoire de Kaan Bergsen
Kaan Bergsen

Une fois diplômé en Commerce & Administration de l'Université de Boston, et après avoir vécu deux ans à New York, Kaan Bergsen a décidé de revenir à Istamboul, sa ville natale, pour fonder la société Petra Roasting Co.. Un retour qui lui a fait du bien, ainsi qu'à de nombreux enfants qui ont trouvé un emploi et un espace ouvert de partage dans les cinq boutiques de la société.

Les sauts dans l'inconnu m'ont toujours rempli d'excitation et les affronter soulève en moi une certaine exaltation en pensant à une issue favorable qui m'enrichira d'une nouvelle expérience.

Le plus grand d'entre eux a été de revenir en Turquie, pour ouvrir un café, après avoir passé six ans aux Etats-Unis.

J'ai toujours aimé déguster des boissons, comme le vin , le café, le thé, le whisky. Leur saveur est complexe et riche de nuances, comparée à celle de la nourriture. En 2011, dans une petite cafétéria de New York, j'ai bu le café le plus extraordinaire de ma vie.

Vous vous imaginez que tous les goûts sont identiques,+D27 jusqu'au jour où vous en trouvez un nouveau que vous cherchez à améliorer.

Partant de là une idée naissait peu à peu en moi.
En 2013, un mouvement politique de la jeunesse a débuté Istanbul. Les choses semblaient vraiment destinées à changer, la Turquie vivait une effervescence de nature créatrice et politico-culturelle.

J'étais convaincu à ce moment qu'il me fallait faire quelque chose pour ma ville, sous peine d'en éprouver un profond regret.

Beaucoup de mes amis vivant à l'étranger prétextaient qu'ils avaient quitté leur pays en raison des mauvaises conditions de vie qu'ils vivaient. Je n'adhérais pas à leur façon de penser.

Sans me poser de questions , j'ai décidé de regagner Istanbul pour y ouvrir Petra Coffee Company.

Une fois mon diplôme obtenu, j'ai commencé à travailler chez un grossiste en café, et j'ai suivi un cours de quatre mois sur les procédés de torréfaction, sans avoir une réelle formation.

Mon inexpérience totale dans ce domaine m'a contraint à me remettre en question.

Je savais qu'il me fallait m'imprégner totalement du métier en partant de zéro. Il est probable qu'avec une expérience supplémentaire j'aurais pu commencer à reproduire des schémas directeurs, mais ils auraient nui à l'authenticité de ma marque.

Certes, j'ai dû avoir recours à un bon plan d'entreprise pour concrétiser mes idées.

Il est crucial de savoir quels sont les rêves qui peuvent prendre forme.

L'étape suivante a été d'engager un graphiste pour créer la marque.
La préparation du café est très simple, deux ou trois ingrédients suffisent, et si vous voulez que votre boisson soit appréciée, il vous faut savoir faire la différence : vous devez travailler sur les attentes des clients et réussir à communiquer le message que vous souhaitez leur transmettre.

Nous observons une certaine éthique, nous sommes attentifs aux personnes et nous nous efforçons de choisir un café de qualité pour l'ensemble de la Turquie, en poussant le secteur à s'améliorer.

J'ai réussi à surmonter les difficultés une à une, en m'accrochant aux valeurs en lesquelles je crois, sans baisser les bras.

Au bout de 4 ans, Petra Coffee est maintenant une réalité qui ne cesse d'évoluer. Nous totalisons cinq points de distribution, touts différents les unes des autres, mais offrant la même qualité.
Pour assurer des standards élevés, nous cherchons à contrôler totalement la production de ce que nous vendons, du pain au lait. Nous sélectionnons et torréfions un café de la meilleure qualité, en l'important de différentes parties du monde, selon la saison.
Nous obtenons même un élément aussi simple que l'eau grâce un procédé élaboré.

Depuis mon premier retour à Istanbul, le climat s'est dégradé : ceux qui ont pu le faire ont fui le pays pour vivre ailleurs, en laissant derrière eux de nombreux jeunes à la recherche d'une opportunité.

À Petra Coffee, nous engageons des jeunes sans expérience, mais réellement intéressés, et nous leur donnons la formation nécessaire pour travailler. Nous sommes aujourd'hui 50, et notre personnel croît de manière exponentielle : depuis la création de l'entreprise, en dehors des employés, je dois compter avec l'aide d'amis et de parents.

Nous sommes les seuls à réaliser quelque chose d'intéressant dans ce quartier, et il frappant d'observer le contraste entre le silence de la rue et la vitalité à l'intérieur.

Nous n'avons pas la prétention de promouvoir un changement politique, nous n'offrons qu'un service, cependant lorsque les gens pénètrent dans l'établissement elles laissent au dehors tous leurs préjugés. Nous avons réussi à créer un espace d'échange.

J'ai découvert des aspects insoupçonnés de ma personnalité.
Je me suis débarrassé de ma timidité, et avec le temps je suis devenu moins réservé. Nous nous écoutons et progressons ensemble: c'est le secret de notre entreprise, et je n'aurai pu réaliser tout cela sans ce changement.

La route est encore longue, et bien des choses restent à faire, comme, par exemple, implanter Petra Coffee en centre ville, dans les zones très fréquentées.

L'année prochaine, je veux rendre nos magasins plus rentables, et faire en sorte que le personnel bénéficie d'un meilleur environnement de travail. Comme disait Thomas Edison, le génie c'est 1 % d'inspiration et 99 % de sueur.

Chaque jour, j'essaie de m'améliorer et d'en faire autant pour mon entreprise, sans trop me préoccuper de la concurrence.

Je suis toujours resté fidèle aux valeurs, et à celles de Petra, qui m'ont amené à prendre mes décisions, et jusqu'alors je n'ai jamais été désillusionné.
Histoire suivante
Fernando
Soyez prêt à tout sacrifier
pour votre bonheur
Instagram icon